EHPAD Simon Bénichou

Oeuvre Israélite de Secours aux Malades - Nancy (54)

Historique de notre établissement

PlaceStanislas1

L'Oeuvre Israélite de Secours aux Malades :de 1852 à nos jours

(survolez le texte coloré pour avoir accès à des informations complémentaires)

A
ssociation à caractère confessionnel, l’OISM est engagée depuis plus de 150 ans pour accueillir les personnes âgées. Son histoire témoigne des valeurs qui l’ont fondée sur un plan religieux et philanthropique et nous éclaire sur ce qui est à valoriser du passé et sur ce qui a du évoluer pour s’adapter.

L’OISM est une œuvre fondée en 1852 au sein de la Communauté Israélite de Nancy pour offrir « un asile aux vieillards Israélites ». Nous sommes en pleine période d’industrialisation et sur l’initiative généreuse de MM DUPONT et FOULD, Maîtres de Forges à POMPEY , un immeuble primitif est construit en 1858 dans un des quartiers des plus salubres de Nancy, au milieu d’un jardin de 4 000mètres carrés. Il peut alors accueillir 60 pensionnaires répartis en 3 classes dans des chambres communes ou particulières.

Par délibération en date du 22 mai 1888, le Consistoire israélite de Nancy donne son autonomie de gestion à l’œuvre. En raison de l’importance que prend l’Institution, le Ministère de l’Intérieur la déclare d’utilité publique par un décret signé le 16 septembre 1889 par M. Sadi CARNOT, Président de la république. Cette reconnaissance permet à l’Association de recevoir des legs et des dons au service de son projet.

 

« Pendant la seconde guerre mondiale, le 10 novembre 1942, vingt enfants accueillis au sein de la Maison sont déportés vers DRANCY. Une plaque commémorative est affichée à l’entrée de la nouvelle Maison. »

1984

Les autorités de tarification interpellent l’Association sur des évolutions à prévoir pour moderniser l’institution. C’est à cette époque qu’ont été supprimées les salles communes et qu’une section de cure médicalisée a été crée.

1989

De conséquents travaux de mises aux normes réglementaires (Plus de 7 millions de francs) imposés par les autorités pousse l’Association à vendre l’ancienne maison pour financer un nouveau établissement sur le terrain.

1992

En septembre, c'est l'ouverture d'un bâtiment unique conçu sur 3 étages avec 5 niveaux. La Maison peut accueillir 64 résidents dans 42 chambres individuelles et 11 chambres doubles. En 1995, 3 places supplémentaires seront crées sur les espaces au RDC dédiés à l’administration.

2003

En mai, l’établissement est parmi les premiers en Meurthe et Moselle à signer une convention tripartite avec les services du Conseil Général et ceux de l’Etat. Cette convention définit les engagements respectifs pour garantir une qualité de vie aux 67 résidents.

2003 à 2009

Des investissements importants sont réalisés pour adapter les locaux aux besoins des résidents dont le niveau de dépendance et de soins ne cesse d’augmenter. Un des grands chantiers a été celui d’installer des douches individuelles de plain pied dans les 45 chambres individuelles et de rénover et adapter toutes les salles de bain de la Maison. Les espaces collectifs (salle à manger, salons d’étage, infirmerie) ont été climatisés, agrandis et réaménagés. Un groupe électrogène est venu assurer le maintien des fournitures d’énergie en cas d’intempéries ou de panne générale. L’établissement a informatisé le dossier de soin.

2009

En août, la Maison signe sa deuxième convention tripartite avec un passage en dotation globale de soins. C’est désormais l’établissement qui règle tous les dépenses de soins de ville des résidents. Pour cette période 2009 2014, les investissements sont plus centrés sur les mises aux normes réglementaires liées à l’accessibilité des personnes à mobilité réduite (équipement de rails de transfert dans les chambres, sécurisation et électrification de la porte d’entrée principale avec rampe d’accès, modernisation des ascenseurs, réfection de la terrasse, aménagement des extérieurs…)

2015

En janvier, nous venons d’acquérir dans l’ancien bâtiment un appartement de 87m² en vue de pouvoir y aménager un espace de jour dédié aux personnes désorientées en provenance de leur domicile ou de l’établissement. Cette perspective est inscrite dans notre nouveau projet d’établissement 2016 2020, à l’aube de signer notre 3ème convention tripartite.

 

 

batiment

 

L’influence confessionnelle et communautaire sur la gestion de l’établissement

 

D
ans ses statuts originels, la Maison est contrôlée par une association dont les membres sont tous rattachés à la communauté juive de Nancy. L’œuvre de bienfaisance a pour projet de "secourir ses membres coreligionnaires âgés et malades. Elle s’assure qu’ils puissent disposer d’un lieu calme et confortable qui remplace celui que la dureté de l’existence leur a souvent prématurément ravi".


Aujourd’hui le Conseil d’Administration est composé de 11 membres dont 8 sont élus et 3 sont de membres de droit. Les membres de droit sont le Rabbin de Nancy, les Présidents de la communauté juive de Nancy et de Lunéville. L’Assemblée Générale a lieu chaque année entre juin et juillet. La gestion de la Maison est assurée au quotidien par les personnels salariés qui exercent leurs fonctions avec l’aide et sous la tutelle des administrateurs principaux.


Si la Maison est ouverte à l’accueil de toute personne âgée, quelle que soit sa religion, ses croyances, elle demeure fidèle à l’esprit et à la lettre de ses fondateurs et reste attaché au culte juif.

 

 Fleche bleue    Des évocations ou célébrations religieuses peuvent avoir lieu en fonction du calendrier hébraïque (allumage des bougies le vendredi soir, fête de Yom Kippour, Soukkot, Hanoukka, Pessah…)
Fleche bleue    la nourriture principalement cachère réalisée au sein de l'établissement

 

Les aspects spécifiques de la Maison n'excluent en aucun cas que les résidents d'une autre confession suivent leur religion.

 


Aujourd’hui si le nom de l’établissement  S. Bénichou ou Israélite peut encore laisser supposer à tort qu'il est réservé à l'accueil exclusif de personnes de religion juive, le "Vivre Ensemble avec nos différences" est une valeur partagée par tous les acteurs de la Maison.